Cryoconservation

Apprenez tout sur le processus de cryoconservation et son importance pour votre famille.

01

Qu’est-ce que la cryoconservation des cellules souches et à quoi cela sert-il?

La cryoconservation permet que les cellules souches soit disponible à tout moment, pouvant facilement les décongeler pour être utilisées en cas de nécessité, dans le traitement de diverses maladies.
Dans le cas des cellules du sang du cordon ombilical, celles-ci sont déjà utilisées pour traiter plus de 80 maladies. En ce qui concerne les cellules du tissu du cordon ombilical, celles-ci ont un énorme potentiel thérapeutique et ont déjà été utilisées pour combattre le GVH.

La cryoconservation consiste à conserver les cellules pendant de longues périodes, à de très basse température (-196º C), sans qu’elles ne perdent leur viabilité. Actuellement, les cellules souches du sang et du tissu du cordon ombilical sont stockées pendant 25 ans, car c’est la période au cours de laquelle, selon des études récentes, la viabilité cellulaire est assurée.

Le saviez-vous?

Les premières cellules souches du sang du cordon ombilical ont été cryoconservées à la fin des années 80. Ce sont ces cellules souches qui sont utilisées dans les études qui montrent que l’on peut maintenir les cellules cryoconservées pendant 25 ans. Par analogie à d’autres cellules et tissus ayant été conservés dans les mêmes conditions pendant des décennies, il est probable que les cellules du sang du cordon ombilical demeurent viables pendant très longtemps. Les cellules et les tissus conservés dans des conteneurs alimentés d’azote liquide à -196º C restent viables sur de longues périodes (en théorie, pour toujours).

03

Avantages et limitations

Cryoconserver les cellules souches du sang du cordon ombilical permet d’accéder à une option de traitement qui présente divers avantages par rapport aux sources alternatives – moelle osseuse et sang périphérique.

Parmi les principaux avantages se trouvent les suivants:

  • Meilleure acceptabilité de compatibilité HLA entre donneur et patient.

  • Moins de risque de maladie du greffon contre l’hôte (GVH), une grave complication qui peut survenir après une greffe hématopoïétique.

  • Disponibilité immédiate des cellules pour les transplantations.

  • Le sang du cordon ombilical est facilement prélevé après l’accouchement, au cours d’un processus indolore qui ne présente aucun risque pour la mère ou le bébé.

Il est important de souligner que les cellules souches du sang du cordon ont également des limites:

  • Le nombre de cellules souches prélevées peut être inférieur à celui nécessaire au traitement.

    Le nombre de cellules souches dépend du volume de sang existant dans le cordon ombilical, il est donc limité. Néanmoins, plusieurs groupes de chercheurs sont en train de développer des techniques qui permettent d’augmenter le nombre de cellules, de façon à dépasser cette limite.

  • Temps de récupération hématologique plus long après la greffe, en comparaison avec la moelle osseuse ou le sang périphérique.

    Cet inconvénient est lié à la plus petite quantité de cellules souches disponibles dans le sang du cordon ombilical.

Sang du cordon ombilical Moelle osseuse
Disponibilité
  • Disponibilité immédiate. Les cellules souches du sang du cordon ombilical sont stockées et peuvent être utilisées immédiatement.
  • Durée de recherche plus longue, s’il faut identifier un donneur et il existe un risque qu’aucun donateur compatible ne soit trouvé.
Nombre de cellules disponible pour une transplantation efficace
  • 5 à 10 fois inférieur par rapport à la moelle osseuse. L’utilisation peut être limitée en fonction du poids du patient et de la maladie.
  • Plus élevé par rapport au sang du cordon ombilical et permet plusieurs prélèvements.
Compatibilité
  • Tolérance plus élevé, possibilité d’utiliser les échantillons même lorsque la compatibilité entre le donneur et le patient n’est pas à 100%.
  • Faible tolérance, ce qui limite la probabilité à trouver un donneur compatible.
Risque d’effet secondaires (maladie du greffon contre l’hote – gvh)
  • Plus petit, en comparaison avec la moelle osseuse.1
  • Plus élevé, en comparaison avec le sang du cordon ombilical.
Temps de retablissement hematopoïetique
  • Près de 1-2 semaines plus lentement que la moelle osseuse.2
  • Plus rapide que le sang de cordon ombilical.
RISQUE ET INCONFORT LORS DU PRELEVEMENT
  • Le prélèvement est indolore et ne présente aucun risque, ni pour la mère, ni pour le bébé.
  • Le prélèvement implique un processus chirurgical simple mais invasif avec anesthésie, ce qui comporte toujours un certain risque.

(1) L’explication est que le risque d’induction du GVHD (de l’anglais graft-versus-host disease) est plus faible dans les transplantations avec le sang du cordon ombilical puisque les cellules souches du nouveau-né sont «immunologiquement immatures». Il s’agit d’une complication qui se produit parfois dans les transplantations allogéniques (le donneur et le patient sont des individus différents), dans lequel les globules blancs du donneur reconnaissent les cellules du patient comme étrangères et développent une réaction immunitaire contre eux. Cette maladie peut être fatale.

(2) Ce retard dans la guérison par rapport à la transplantation de moelle osseuse est probablement associé au nombre de cellules transplantées.

05

Quand les cellules souches sont-elles cryoconservées?

Cellules souches du cordon ombilical

Le stockage des cellules souches du cordon ombilical doit être effectué dans les 72 heures suivant la naissance. Le prélèvement est simple, sans risque et indolore. Après le clampage du cordon ombilical, le sang est prélevé dans une poche de collecte et le tissu est placé dans un récipient. Une entreprise de transport spécialisée transporte les échantillons en toute sécurité au laboratoire.

Il est important de prendre une bonne décision sur le stockage de quelques semaines ou quelques mois avant l’accouchement pour s’assurer que la documentation est correctement préparée.

Si vous choisissez de ne pas conserver les cellules souches du cordon ombilical, celui-ci sera éliminé à l’hôpital.

07

Banque familiale contre banque publique

Pour le stockage, vous pouvez choisir une banque familiale ou une banque publique, avec seulement des banques privées garantissant que les cellules souches sont disponibles pour votre enfant en tout temps.
La coexistence de ces deux options est fondamentale pour garantir aux patients l’accès au meilleur choix de traitement possible.

Banque familiale Banque publique
Échantillon
  • Der Hauptvorteil ist, dass Stammzellen immer für den Spender oder für ein kompatibles Familienmitglied zur Verfügung stehen. Dans le cas de frères et sœurs, la probabilité de compatibilité est de 25%, cette valeur étant inférieure à 0,1% pour les personnes qui n’appartiennent pas à la famille.1.
  • Les échantillons sont donnés pour créer un registre des donneurs. Les échantillons sont de propriété publique, le donneur des cellules souches n’a donc aucun droit sur l’échantillon donné.
  • Seul un nombre limité d’échantillons est stocké, en raison des critères de représentativité et d’efficacité (celles représentant les caractéristiques de la population en général sont conservées).
Utilisation clinique
  • Les échantillons sont destinés à des transplantations autologues (pour le donneur de cellules) ou allogéniques (pour les membres de la famille compatibles).
  • Dans ce contexte, il est important de souligner que, pour des maladies pouvant être soignées à l’aide des propres cellules, la probabilité de réussite des transplantations est supérieure par rapport aux transplantations pour lesquelles sont utilisées des cellules d’autres donneurs. Les transplantations allogéniques avec des échantillons de membres de la famille présentent un taux de réussite supérieur aux transplantations allogéniques sans rapport.
  • Les échantillons sont destinés à des transplantations allogéniques, c’est-à-dire des transplantations entre personnes différentes. Les médecins identifient de possibles donneurs par le biais de registres de donneurs internationaux.
Coûts
  • Le paiement du service s’effectue après un stockage réussi.
  • Il s’agit d’une donation à des fins publiques.

Référence:

1One Chance in a Million: Altruism and the Bone Marrow Registry, Ted C. Bergstrom, Rod Garratt, Damien Sheehan-Connor, April 23, 2008

Le saviez-vous?

Les banques publiques et familiales coexistent dans le monde entier

Il existe des banques publiques et familiales pour le stockage des cellules souches du sang du cordon ombilical. Dans les banques familiales des échantillons de sang du cordon ombilical sont stockés pour  l’usage autologue (d’une personne pour elle-même) ou pour des membres de la famille compatibles (allogéniques apparenté). Les banques publiques stockent des échantillons de donneurs volontaires pour les transplantations allogéniques (pour lesquelles le donateur n’est pas le destinataire). Pour certaines maladies dans le domaine de l’hématologie et de l’oncologie, telles que les troubles génétiques, l’utilisation de cellules d’un donneur compatible est indiquée. L’existence de banques publiques est importante pour les patients qui n’ont pas de donneur compatible au sein de la famille. Dans d’autres applications, cependant, les utilisations autologues sont préférables. Même dans les applications allogéniques, l’utilisation d’un échantillon dérivé d’un membre de la famille compatible (de préférence d’un frère et soeur) est préférable à l’utilisation d’un échantillon provenant d’un donneur non apparenté. Les banques publiques et privées sont parfaitement compatibles et se complètent même, comme cela a été démontré dans certains pays où ils existent, parfois même dans le même bâtiment.